LOOMIS acquiert FENIX une société de traitement des espèces en République Tchèque

Aubervilliers, le 1er octobre 2010

Loomis développe sa présence en République Tchèque par l’acquisition de la société tchèque de transport de fonds Fenix, qui compte près de 500 employés. Avec cette nouvelle acquisition, Loomis est désormais présent dans 13 pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis. Avec un chiffre d’affaires d’environ 90 millions de couronnes suédoises et une part de marché de 30%, Fenix est la deuxième société de traitement des espèces en République Tchèque. L’entreprise possède 12 succursales et une flotte de près de 150 véhicules. En 2009, Loomis reprenait les activités slovaques de Fenix, s’offrant ainsi la possibilité de poursuivre son déploiement sur le marché tchèque. Cette expansion en République Tchèque est partie intégrante de la stratégie actuelle de développement des activités de Loomis en Europe orientale.

« Il existe deux grands concurrents sur le marché tchèque, dont l’un est Fenix, et quelques petites entreprises de traitement d’espèces. À l’heure actuelle, le marché du traitement de valeurs en République Tchèque est principalement constitué d’opérations de transport, ce qui ouvre de larges opportunités d’offrir plus de services de traitement des espèces à valeur ajoutée - et ainsi de développer l’activité par croissance organique. Le marché verra positivement qu’un acteur de premier plan international étende ses activités dans le pays », explique Lars Blecko, directeur général de Loomis.

« Nous voyons des opportunités d’améliorer l’efficacité, et de ce fait, de réduire les coûts, dans un certain nombre de domaines - mais nous avons également identifié un réel potentiel de croissance. Nous parviendrons à poursuivre le développement en faisant appel à des compétences spécialisées et des ressources provenant d’autres entreprises et d’autres pays du Groupe Loomis comme un complément à l’organisation locale déjà en place », explique Lars Blecko.

L’opération d’acquisition sera consolidée par Loomis à partir du 1er octobre 2010.